Pourquoi il n’y a plus de rémouleur sur le marché de Sarzeau.

Oui, Pourquoi il n’y a plus de rémouleur sur le marché de Sarzeau?

 

Parce que la politique menée par le placier, (et soit disant ses supérieurs hiérachiques -dixit-), m’est apparue comme injuste, quelque peu cavalière, et franchement faux jeton.

Après avoir passé l’été 2013 devant l’entrée du marché devant les pompiers, ce que je conçois étant donné que j’été nouvellement arrivé depuis le mois d’avril, le marché « concept hiver  » s’est remis en place en septembre, et l’on m’a indiqué de me mettre en face de « rapid’couture ». En attendant que de passer en commission afin de m’attribuer une place définitive à l’année. J’ai donc comme tous les déballeurs qui sont là l’hiver et font vivre le marché, bravé les tempêtes, les jours de pluies, les intempéries, enfin bref tout ce qui fait le charme des marchés d’hiver, mais permet de respecter la clientèle en offrant malgré tout des services aux habitués du marché, même si la recette n’est pas toujours au rendez-vous.

Début avril, le placier me signifie que je suis passer en commision, et qu’il m’a été attribué une place, en bout du marché alimentaire. Je lui ai demandé 2 à 3 semaines afin de prévenir ma clientèle, afin que celle-ci ne se promène pas à travers le marché avec toutes sortes d’objets coupants.. Je pensai encore à ce moment que tout aller bien se passer.

Mais voici qu’arrivé sur ma place ( qui soit disant n’en été pas une) le jeudi 15 mai, quelle n’est pas ma surprise de voir que quelqu’un y déballait. Lui explicant que théoriquement je me mettais à cette emplacement, il me répondit que la place était la sienne pour la saison.
Question posée au placier, celui-ci me dit que oui. Alors, est-ce une place ou n’est-ce pas une place ? Bon pour ne pas polémiquer davantage, je lui demande de m’indiquer où se situe l’emplacement qui m’a été réservée à l’année. Et là,……il m’indique vaguement un emplacement au milieu du marché d’été, entre tissus et autres…… Bref, rien à voir avec une place à l’année puisque l’hiver il n’y a personne sur cette place. Je lui ai donc fait comprendre assez fortement que je n’appréciai pas que l’on se foute de ma G…..le, et que son attitude allait à l’encontre de tous les principes du bon sens, car il préfère privilégier les marchands de chiffons qui ne viennent que 3  mois l’année pour prendre du fric, à celui qui vient toute l’année avec tout ce que cela comporte. Que pensez-vous de cette manière d’opérer?

Dommage pour les personnes qui fréquentent le marché de Sarzeau, mais je les laisse réfléchir à la considération qui leur est portée.

Ce contenu a été publié dans News, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*